20 avril 2009

Le Président Dadis a clairement devoilé son ambition politique


D'après les constats allarmants que j'ai fait depuis l'arrivée de Dadis au pouvoir- sans pour au tant nier ses efforts positifs- je me pose la question de savoir l'origine de la malédiction ou du desespoir qui frappe incessament le peuple de Guinée et qui nous amènent à avoir la nostalgie des regimes précédents. Pour le moment, je ne trouve que deux raisons qui constituent par ailleurs les preuves manifestes des notre regression.

Premièrement, chaque regime précédent faisait mieux que le suivant. Si à certains égards l'on a la nostalgie du regime Sékou Touré, c'est parceque celui Conté a fondamentalement échoué dans la mise en valeur, la gestion et la repartition équitable des immenenses ressource naturelles que le premier a laissé intact.

Deuxièment, nous sommes un peuple divisé manipulé et animé d'une sorte de passion qui masque toutes objectivités dans l'appréciation des problèmes politiques.

A son arrivée, Dadis était perçu comme l'homme de l'espoir et de la rupture avec la dictature de Conté. Mais ses déclarations et ses agissements ne cessent de semer la confusion ces jours-ci. Ils vient de créer une nette opposition entre lui et les acteurs politiques par cette phrase qui dit assez long sur ses ambitions: " si les leaders politiques ne mettent pas de l'eau dans leur vin, j'oterai la tenue pour me présenter aux élections prochaines".
Cela nous fait dire qu'il faut s'attendre à bien d'autres choses car il n'a pas encore dit son dernier mot. En tout état de cause, cette declaration est loin d'être gratuite, elle est bien mûrie.
Ce qui est encore curieux au delà des mots, c'est ce que font actuellement certaines personnes-on ne sait manipulées par qui- en cherchant l'adhesion des jeunes à un parti qui designera Dadis au moment opportun comme son Président.

Voila encore ce qui se passent en moment dans les quartiers et souhaitons que nous n'ayions plus la nostalgie du feu Président.

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire