10 octobre 2009

Ce qui se passe au camp Alpha Yaya n'a rien d'extraordinaire!


Nous aurons tord de penser comme par le passé que cette armée ou qu’un clan dans l’armée puisse se décider à sauver le peuple. C’est purement utopique.

On nous fait croire que le clan de Claude Pivi se serait mis en faction devant les disciples du meneur du carnage et des viols massifs du stade, le nommé Atoumba Diakité.

Je dirai simplement que nous ne devons pas nous sentir aussi faibles au point d’attendre ou tout au moins encourager que le tueur crie au tueur. Ce n’est qu’un semblant de dissension interne.

On ne doit plus jamais se laisser distraire par de telle manœuvre fallacieuse dont l’opinion a toujours été victime durant les dernières années du règne Conté.
A chaque fois qu’on entendait des coups de feu au camp, l’on caressait l’espoir que ce serait la fin. Mais par le manque total de l’esprit républicain au sein l’armée, tel n’a jamais été le cas.

C’est donc la reprise des mêmes procédés dilatoires qui consistent à casser l’élan pris par le peuple pour franchir tout obstacle à la démocratie

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire