04 mai 2009

Le silence du Président sous le poids de critiques


Qui sème le vent récolte la tempête, dit-on. Depuis le discours ambigu du Président à Boulbiné, où il déclare que personne n’est née militaire et que si les leaders politiques ne mettent de l’eau dans leur vin qu’il ôtera la tenue pour se présenter aux élections prochaines, on se demande après des semaines qui d’entre eux (les leaders politiques et le Président lui-même) en a vraiment fait les frais.
Non seulement la cote de popularité du Président est en chute libre, mais à mon avis c’est sans doute le camp Alpha Yaya qui observe un silence de cimetière. Les téléspectateurs sont également privés de ce qui était convenu d’appeler le feuilleton dadis ou le dadishow.
Donc contrairement à ce qu’il pensait ce jour c’est bien lui qui a fortement dilué son vin. La majorité de la population qui l’avait applaudi le 23 décembre ne cesse maintenant de l’abreuver de critiques. En plus de cela, il n’y a rien dans les caisses et la main qui donne, c’est la main qui dirige. Alors pas d’élections cette année, pas d’argent de la part de la communauté internationale.

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire