06 juin 2009

La communauté internationale doit s’inquiéter de l’avenir de la Guinée Bissau.


L’Etat Bissau guinéen est complètement pris en otage par les narcotrafiquants. Apres l’assassinat cruel du Président Nino ( sur cette image) en mars dernier, la mafia qui règne actuellement dans ce pays ne finit pas de faire des victimes. Bachirou Dabo, un proche du Président assassiné et candidat indépendant aux élections présidentielles ainsi qu'un ancien ministre de la défensse sont abattus à quelques jours seulement du début des campagnes.

Motif invoqué par les services de renseignements : ils mijoteraient un complot pour renverser le gouvernement de transition mis en place après la mort du Président Nino.
C’est un argument que je trouve fallacieux. Ces séries d’assassinats s’inscrivent à mon avis dans le même objectif, celui de plonger la Guinée Bissau dans une instabilité totale. C’est en réalité le climat le plus favorable au trafic de drogue dont ce pays est réputé être l’une des importantes plaques tournantes en Afrique de l’ouest. Le prolongement du même réseau qui se trouvait ici en Guinée avait à son tour sérieusement affecté le sommet de l’Etat jusqu’à associer certains membres de la famille du Président Lansana Conté avant sans mort en décembre 2008.

Alors dans une telle situation pesante, la Guinée Bissau ne peut pas se relever d’elle-même sans l’aide de la communauté internationale. Il est urgent aujourd’hui de reformer en profondeur son armée qui est fortement impliquée dans trafic. La violence et la confusion ne doivent pas règner en maître absolu dans un Etat au vu et au su du monde. C'est vraiment inquiétant!

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire