28 janvier 2011

COMMUNIQUE DE LA CAGF:

Objet : DEMENTI DU BUREAU DE LA CAGF

Chers compatriotes et associés,

Une clarification s’impose à nous au sujet de la réunion convoquée le dimanche 30 janvier 2011 à la maison des associations du 20ème arrondissement de Paris sise au 1/3 rue Frédérick Lemaître par un commando dont l’objectif est de récupérer la CAGF par des moyens illégaux et à tout prix pour des causes inavouées. Ce groupe de jeunes, en aucun cas membre de la CAGF, habitué à des coups de force déloyaux et dangereux, agissant le plus souvent dans l’ombre ou à visage découvert, ne rend pas service à notre communauté.

   « UN PRECEDENT DANGEREUX  POUR L’AVENIR DE NOTRE COMMUNAUTE ASSOCIATIVE »


Suite à cette usurpation, le bureau de la CAGF se doit de réagir avec vigueur en rappelant que le 23 mai 2010, ce même commando a fait intrusion dans la salle pour empêcher la tenue de  l’élection du nouveau bureau de la CAGF, créant ainsi une confusion au nom d’une prétendue « REFONDATION » qui n’était qu’un prétexte. Car chacun sait que ce n’est pas la beauté du contenu des statuts qui fait marcher une association, mais l’engagement physique, matériel et financiers de ses membres s’acquittant régulièrement de leurs cotisations ; tel n’est malheureusement pas le cas à la CAGF.

La Commission Electorale élue par le Conseil de Coordination a convoqué plusieurs réunions pour créer le cadre nécessaire au renouvellement du bureau. Elle a fait des efforts en fournissant les moyens matériels et financiers pour l’organisation des élections du nouveau bureau.

Des compatriotes non membres de la structure communautaire qui n’ont par ailleurs jamais participé aux activités de la CAGF depuis sa création en 1997, sont venus saboter la tenue des élections en exigeant de prendre la parole, empêchant ainsi la tenue des élections. Ces jeunes étaient en réalité venus saboter le travail de plusieurs mois. Cette action teintée d’activisme dirigée par des individus de mauvaise foi dûment identifiés, n’avait d’autres raisons que de bafouer ouvertement les règles et principes  les plus élémentaires. L’utilisation sans autorisation préalable du logo et du titre de la CAGF est une usurpation et un usage frauduleux pour tromper notre communauté. Nous nous réservons le droit de porter plaine contre les responsables de ces actes frauduleux.

Le bureau de la CAGF pense que la dérive de ces compatriotes dépasse la limite de la tolérance en jetant un discrédit sur nos efforts de rassemblement.

Nous informons la communauté qu’une large concertation est en cours pour permettre à la Commission Electorale, par ailleurs en charge de la Refondation, de mener à bien sa mission.
Nous invitons donc vivement ces jeunes à faire adhérer  de manière légale et responsable leurs associations respectives à la CAGF avant de prétendre agir au nom de cette structure. Toute contribution aux travaux de refondation doit être adressée au Secrétariat Général de la Commission Electorale ou à celui du Bureau Exécutif de la CAGF.

Il faut aussi noter que les statuts de notre structure n’autorisent que son Président à convoquer le Conseil de Coordination (Assemblée Générale). Ce groupe n’a par ailleurs aucun mandat pour agir au nom de la CAGF.

Pour la CAGF

                                                                                                                           Le Président
CISSE Campel








Réactions :