24 août 2010

Jean Marie a finalement eu raison sur ses détracteurs

C’est vraiment regrettable que la presse en ligne se livrent à une vaste campagne de désinformation sur un sujet aussi cruciale qu’est l’organisation d’un second tour débarrassé de toutes fraudes connues  le 27 juin. Cela confirme davantage la prise de position habituelle ces medias insoucieux de leur rôle. Mais elle se trompe, Jean Marie qui n'a pas sa langue dans sa poche a finalement convaincu.


Pendant que JMD parle de modification de l’article 2 du code électoral en vue d’expliciter la mission assignée au MATAP, un partenaire indispensable  à la CENI si l’on veut réellement éviter les dérapages enregistrés au premier tour,  la presse partisane procède à l’intoxication mettant ainsi  en ligne des documents qui n’ont jamais existés. Alors que cela soit clair, il ne s’agit nullement de modifier la constitution mais le code électoral pour définir les contours de l’implication du MATAP à l’organisation d’un deuxième tour propre sans dépouiller la CENI de ces prérogatives.

Aussi, je ne doute point de la capacité de Jean Marie à faire un virage de 180° lorsque les circonstances  ne lui sont pas favorables mais, cette fois-ci, l’on ne s’est pas donné la peine de le comprendre avant qu’il ne fasse l’objet de toutes ces attaques verbales.  Donc le crime ce n’est pas de modifier la loi électorale mais plutôt laisser la fraude souiller ce dernier round. Voilà ce qu’il faut combattre à tout prix étant donné que la CENI a montré ses limites.

Réactions :