13 août 2010

La Guinée Forestière n'est-elle pas coupée du reste de la Guinée ?

Ce qui vous attend sur la route de Guinée Forestière
Le mois dernier, ce sont ces images exposant de plus belle le calvaire antique des usagers des routes de la région forestière qui ont défrayé la chronique sur Facebook. Un lourd héritage légué  par les gouvernements précédents qui ne se sont souciés que du mouvement de leur compte bancaire personnel au lieu d’entreprendre des projets visant à désenclaver nos régions et plus particulière celle de la Guinée Forestière qui demeure entièrement coupée du reste de la Guinée dès qu’une goûte de pluie tombe sur le sol.

Ces images de désolations postées par Akoï Koïvogui, partagées ensuite sur le mur Facebook de Marthe Dèdè Koivogui, ont permis à ceux qui ignoraient cette triste réalité de constater l’état calamiteux de ces routes et de crier leur rage dans leurs commentaires comme vous pouvez le constater ici:


Faty Diawara je te crois, franchement les macentanais et les guekedouka sont courageux. Quel périple pour aller voir ses parents surtout en saison pluvieuse, c'est comme si ces deux villes étaient coupées du reste du pays.......

Akoï Koïvogui il ne s'agit pas seulement de ces deux villes ma soeur, toute une région entière est derrière ce calvaire que tu vois là il s'agit bien d'une route nationale, la seule d'ailleurs qui permet d'aller à N'zérékoré, Yomou, Lola sans oublier les villages

Baba Fodé Camara De toute façon le futur président a de quoi à s’y faire ... Que Dieu nous aide !!!
Ce qui vous attend sur la route de la Guinée Fosterière

Guinée50 :C'est vraiment regrettable. C'est à cause de ce calvaire que les populations de la forêt ont hissé le drapeau libérien, il y a peu, pour exprimer leur colère contre les autorités qui ont complètement abandonné cette partie de la guinée.

 Personnellement j'ai fais une remarque et ce depuis que j'étais à l'école primaire. En ce moment, je comprenais à peine le français. Lorsque j'écoutais le journal de la nation (22h) à la radio, on attend rien à propos de la forêt sauf " tel atelier de formation s'est déroulé dans telle ville". Comme pour dire qu'il n'y a que des ateliers de formation qui se passent là-bas. Donc pas de véritables projets de développement. Ceux qui écoutent régulièrement la radio nationale peuvent le témoigner. Tous les reportages de Gnia Maoni (si je retiens bien son nom) l'un des correspondants de l'AGP en forêt, sont des reportages sur des ateliers de formation ou des actes criminels. Si quelqu'un veut me contredire, il n'a qu'à écouter d'abord le journal de la nation que ce soit ce soir ou n'importe quel autre jour. Pour les correspondances de la forêt, on ne parlera que des ateliers. Si tel n'est pas le cas, c'est que j'ai menti et cette remarque que je me permets de faire depuis plus d'une décennie n'est pas fondée.


Marthe Dèdè Koivogui-Traore Merci mon frère, ma réaction de tout à l'heure était pour vous faire comprendre que le problème était plus profond que de traverser un petit pont en bois.Cette zone est tristement triste sans jeux de mot, elle est on dirait coupée du monde, surtout MACENTA mais certainement les autres préfectures aussi sans oublier que cette zone porte encore les stigmates de la guerre du Liberia et de Sierra leone.


Mais pourquoi? Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi abandonner la zone la plus riche à mes yeux de la GUINEE? Cela va et doit changer!!!!!!! Merci mon frère pour ton témoignage!



Ousmane Fofana c'est vraiment déplorable que les habitants d'un pays comme la Guinée puissent vivre dans des conditions pareilles.

Wilk Petit Niko Pitié aux guinéens insoucieux de leur cher Guinée.....
Ce qui vous atend sur  la route de Guinée Forestière

Guy Prosper Non mais c'est déplorable ! Un pays que Dieu a doté d'une richesse incontournable et que les populations puissent vivre ainsi oh quel situations?

Guinee50 : Alors qu'avec seulement l'huile rouge qui provient de cette région on alimente 98% des ménages en Guinée si non 100%. Konkoé ne serait le poisson qui fait couler des salives sans qu'il soit dans la sauce à base d'huile rouge. Aussi le Lafidy n'aurait le mérite de mon plat préféré sans cette huile rouge. 


A dire vrai, les femmes de la forêt ont pris le relais de l'usine de l'huilerie de Dabola qui a été bradée. Tout le monde connaît la place de l'arachide dans l'économie du Sénégal par ce que la culture est booster par l'administration. Pourquoi pas valoriser, aider ces gens qui décident du comportement du panier de la ménagère? 


Dans notre pays, quel est ce ministre qui accepte de consommer l'huile importée d'Abidjan ou d'autres pays de la sous région au détriment de l'huile de la foret? Je réponds Aucun. Pourquoi? Parce qu'ils veulent manger bien et ils ont l'argent pour payer l'huile rouge ce en dépit des augmentations des prix imposées par le mauvais état de ces routes. Et qui sait si ce n'est même pas les fonds débloqués avec pour argument: désenclaver la région qui rougit la sauce de leurs épouses, qu'ils payent des fûts pour remplir leur magasin?



Moussa Camara certainement tu ignores la structure géographique de ce pays, le nombre incalculable de bidons d'huile en provenance de la basse guinée, où vont-ils?

Guinée50 : C'est bien que je trouve quelqu'un qui me contredit et surtout un guinéen qui veut tester ma connaissance géographique, économique ou agricole étant donné que je connais bien le champ plus que lui.



@Moussa, je ne nie point l'immense plaine agricole de la Basse Côte notamment la plaine de Koba et tant d'autres qui suffissent pour nourrir toute la Guinée. Mais je te demande de bien t'informer pour ne pas faire d'amalgame entre la production industrielle de ces vastes champs de palmier de Lansana Conté -qui n'est d'ailleurs destinée qu'à l'exportation- et la production artisanale de l'huile rouge en forêt. C'est la forêt qui alimente toute la Guinée en huile rouge de meilleur qualité. Je te demande donc d'être explicite pour que le débat soit donner recevoir. Tu parles de quelle huile en provenance de la Basse Guinée?


Ce qui vous attend sur la route de la GuinéF Eorestière

Moustapha Kourouma C'est pour toutes ces raisons que les Guinéens ne doivent plus reconduire le PUP prime, ce sont les mêmes personnes qui veulent reprendre le pouvoir sous autre l'égide. Que Dieu sauve la guinée.

Mawia Baldé le PUP n'est pas le seul comptable de cette situation c’est un problème qui date depuis l’indépendance. Que Dieu sauve la Guinée !

Kourouma Laye Karamo 
Vraiment le temps des beaux discours est passé, nous avons besoin maintenant des actes concrets et garantis sur toute l’étendue de la Guinée/Conakry!!! Une nation dotée de toutes ressources:humaines, naturelles et tant d'autres. Et voila, 1a grande partie de la population de cette nation est coupée de sa capitale et voir même inaccessible. C’est raison pour laquelle, j'invite l'autorité' en place de penser à nos compatriotes de cette localité afin qu'ils puissent avoir leur liberté de circulation car cette réalité n'est pas digne de cette nation.


Je vous remercie de la bonne compréhension!!!


Yvon Kalenga Mutela nous nous ne méritons pas des routes de ce genre en Afrique à l'aube des cinquantenaires des indépendances, nous avons suffisamment produits des richesses pour le monde. Pas ça pas ça mes frères. Paix a ton âme LANSANA CONTE. Nous serons au rendez vous du dernier jour.
Ce qui vous attend sur la route de la Guinée Forestière

Alors que diriez-vous si l’on vous apprenait que ce désastre perdure? Que vous devez vous rendre quelque part en forêt ou que vous y êtes avec un parent malade devant être évacué d’urgence à Conakry ? Si vous avez un avion sur place, il survivra. A défaut….vous connaissez la suite.



Réactions :