15 mai 2010

L'internet prépare t-il un conflit post électoral en Guinée?

La question mérite d'être posée et nous ne cesserons jamais de le dénoncer. Il suffit aujourd'hui de faire un tour sur le Net à la recherche d'information sur les élections présidentielles en Guinée, pour faire ce constat très amer et décevant. Beaucoup de sites sont résolus à semer la haine inter-ethnique de façon flagrante et dangereuse. Si les citoyens guinéens qui sont les consommateurs de ces intoxications ne font pas preuve de plus responsabilité en disant  halte à l'internet au service de la haine, tout porte à croire que ces élections devant permettre à la Guinée de tourner définitivement la page, nous plongent à nouveau dans le chaos.  

L'internet  est loin - en ce qui concerne la Guinée de cette période sensible- un vecteur de mobilisation autour des programmes politiques des candidats, de leur stratégie, d'un idéal de paix, de démocratie et de cohésion sociale en ce moment même où l'on a pourtant besoin du professionnalisme et de la  responsabilité des médias de la paix et non le talent de ceux de la haine. On ne peut dire combien de fois l'internet peut servir à l'instauration et à la promotion d'une culture démocratique ( si l'on s'en sert pour construire) comme le souligne si bien cette analyse de Cheikh Yerim Seck de Jeune Afrique.   

Il est donc urgent d'attirer l'attention de tous les guinéens sur cet acte antipatriotique auquel se livrent beaucoup de nos frères et soeurs qui, assis dernière leurs machines, préparent savamment un conflit post électoral. Et  nous ne devons pas rester passifs face ce cyber-ethnocentrisme qui est sur le point d'affecter sérieusement l'avenir de la nation en mettant  d'avance en péril les résultats qui seront issus des urnes si jamais cela ne répondra pas à leur souhait. Et l'on se demande quel souhait en dehors de la volonté populaire qui sera exprimer le 27 juin?


Ensemble, disons Halte à l'ethnocentrisme sur le Net avant qu'il ne soit trop tard!!!!





Réactions :

3 commentaires:

  1. Moi aussi j'avais contaté que beacoup des soi-disant journalistes appelle toujour à la haine.Par fois ils publie les fause nouvelles qui correspond pas à réalité,non plus.

    RépondreSupprimer
  2. oui je suis d'accord avec voous certains sites deviennent tres nocifs alors il faut faire attention.

    RépondreSupprimer
  3. C'est bien que nous qui sommes le public visé prenions conscience du danger de ces manoeuvres destructrices.

    RépondreSupprimer