20 mai 2010

Nzérékoré: un chauffeur de Taxi Moto tué par les nouvelles forces spéciales, Jeunesse en colère



Cette situation devient de plus en plus inquiétante à N'zérékoré et nous nous faisons le devoir de  relayer cette information qui nous interpelle  tous notamment les autorités en premier lieu. Lisez ceci:
Depuis l’arrivée des soit disant forces spéciales pour la sécurisation des élections du 27 Juin prochain, dans la cité de Nzérékoré, force est de contraster la vision contraire à la mission de sécurisation.

Pour la petite histoire, dans la nuit 18 Mai 2010, un jeune qui faisait taxi moto pour avoir son petit quotidien du jour sur la route du gouvernorat a été frappé à mort par ces Forces Spéciales. Le lendemain Mercredi 19 Mai 2010, ses collèges taximan ont appris la mort de ce jeune, dont le corps se trouve actuellement dans la morgue de l’hôpital régionale de Nzérékoré, ont décidé de faire une journée morte sans taxi à la mémoire de leur compatriote décédé par suite de cet incident. C’est ainsi ces jeunes ont fait une marche pacifique vers la préfecture ou se trouve le bureau du gouverneur.

A en croire ces jeunes ont été à leur tour matés a coup de matraque jusqu’à la dernière énergie militaire, sur l’ordre du gouverneur qui était lui-même présent sur le terrain renforcé par les hommes en uniforme du Camp. Comme vous le voyez sur ses images.


A la lumière de tout ce qui vient de passé, voyant les conditions dans lesquelles la jeunesse guinéenne vive, un nouveau foyer de tension se prépare à l’horizon entre la jeunesse de zaly et les militaires, qui se traduirait à l’image du carnage du 28 septembre si aucune disposition n’est prise du coté des autorités militaires.

Nous y reviendrons pour la suite.
infozaly@yahoo.fr
 Source zaley.info

Réactions :